Le Yoga et la depression

 

Les statistiques montrent qu’une femme  sur quatre et un homme sur 10 sont atteints au moins une fois dans la vie par cette souffrance. Les estimations annoncent plusieurs millions de cas de dépression seulement en France, à cause de l’incapacité d’adaptation aux difficultés sociales. Spécialement pendant les périodes marquées par certains difficultés (chômage, examens, maladie, divorce,  changement du travail, tensions conjugales, décès) beaucoup de gens manifestent des sentiments transitoires de tristesse, insatisfaction, découragement, apathie, indisposition, pessimisme , pouvant  aller dans certaines situations jusqu’aux pensées de suicide. Si une personne ne peut pas dépasser de tels états négatifs pendant deux semaines, il se peut qu’elle souffre d’une forme de dépression.

 

La dépression : causes, critères d’évaluation et remèdes recommandées dans la perspective de da Médecine Naturiste et de la pratique Yogi

 
La dépression pour apparaître à tout âge. Les spécialistes considèrent que la moitié des personnes qui sont passées par un épisode de dépression majeure, présenteront à l’avenir un nouvel  épisode après une certaine période de temps. Beaucoup de personnes sont tentées à trouver le refuge dans l’alcool, tabac voir la drogue. Ceci peut améliorer momentanément l’état d’esprit, mais «  l’extase » prend fin très vite lorsqu’elle est remplacée par une agonie bien plus difficile à supporter que la dépression originaire. La cellule nerveuse est influencée négativement par l’action du tabac et des drogues, étant petit à petit affaibli, épuisée, et ainsi l’état dépressif devient chronique.
Toute indisposition n’est pas forcément une dépression. Tout un chacun peut ressentir à un moment donné un état d’indisposition, mais ceci ne veut pas absolument dire que nous souffrons d’une dépression clinique. Personne n’est immun par rapport aux mauvais états  occasionnels ; nous pouvons tous être tristes ou découragés lors d’une perte dans notre entourage. Mais si ce sentiment persiste et s’intensifie dans le  temps, alors le problème d’un déséquilibre plus sérieux se pose.
L’échelle de Montgomery Asberg indiquent plusieurs critères d’évaluation de la dépression :
Manque total d’intérêt par rapport à presque toute activité qui auparavant nous faisait plaisir, auxquelles se rajoutent un sentiment déchirant de vide intérieur et léthargie ; 
État de tristesse intérieure profonde, 
la personne en cause se sent sans aide, découragée, sans espoir.
Irascibilité
Sentiment d’inutilité
Incapacité à se concentrer, à réfléchir et à prendre des décisions
Pensées pessimistes,  idée de culpabilité et autocensure, complexe d’infériorité et remords par rapport aux actes considérés réprobables et  par rapport à des « péchés » ; 
Des idées et des plans préparatifs en vue d’un éventuel suicide ; les dépressifs finissent par croire d’une manière erronée que la vie ne vaut plus  la peine d’être vécue, et malheureusement dans certaines situations leurs tentatives de suicide réussissent.
La réduction de la durée et de la profondeur du sommeil
Modifications visibles de l’appétit ;
Manque d’énergie, asthénie, fatigue, lassitude (sensation de fatigue, ennui chronique).
Pour beaucoup de victimes de la dépression, ces états physiques et mentaux persistent jour et nuit,  paraissent être sans fin, souvent ne pouvant être diminués même pas par des bonnes nouvelles ou des situations heureuses. Certaines personnes sont tellement dominées par le sentiment de désespoir, qu’ils ne peuvent pas rassembler leurs forces malgré les encouragements reçus de la part des personnes de leur entourage (la famille, les amis, les camarades). Les personnes dépressives ne suivent aucun conseil et refuse l’aide des personnes de leur entourage, parce qu’ils ressentent un tel désespoir que tout  leur paraît être un non-sens.
Malade psychique neurologique ?
Les médecins n’ont pas découvert  jusqu’à présent le mécanisme exact qui mène  au déclenchement de la dépression. Pendant longtemps la psychiatrie a considéré cette maladie comme étant une maladie mentale ayant son origine dans la répression de certaines émotions douloureuses, comme la furie et la tristesse. Aujourd’hui  nous savons que dans la genèse de la maladie sont impliqués aussi des facteurs génétiques, et les recherches récentes indiquent la présence de certains déséquilibres au niveau des hormones endocriniens (la cortisone) et des neurotransmetteurs cérébraux (la sérotonine, la norépinéfrine).
Toutefois les chercheurs ne savent pas si ces déséquilibres sont la cause de la dépression ou bien ils apparaissent comme une conséquence de la malade. Les médicaments qui sont administrés (les inhibiteurs de la sérotonine, les antidépresseurs tricycliques, le lithium, MAO,) bloquent  rapidement les phénomènes biochimiques de la dépression, mais à long terme, leur efficacité et basse ;  les médecins allopathes eux-mêmes recommandant aussi des méthodes psychothérapeutiques.
La diète
Le docteur Elsan Haas, directeur du „Preventive Medical Center of Marine”, recommande dans son oeuvre «  Une diète pour toutes les saisons » que les souffrants de la dépression respectent une diète purificatrice pendant deux à trois semaines.  Pendant cette période de temps doivent être évité la consommation de lait, sucre, viande, aliments conservés, pâtes, qui seront remplacés par des légumes et fruits frais, bien mûrs. Ceux-là mènent à « un rééquilibrage et une meilleure stabilité du psychique ».
Le docteur Brigitte Mars, spécialiste phytothérapeute et nutritionniste (Boulder, Colorado) souligne l’importance de l’épuration hépatique chez les patients souffrant de dépression, parce que chez ceux-ci on a constaté le fait que le foie devient lourd et bloqué. C’est pourquoi elle recommande d’éviter les graisses – le beurre, la margarine, la viande, ainsi que les produits « snack food ».
Une autre experte en matière de dépression, Tierona Low Dog montre que les vitamines du groupe B,  (et spécialement B12) peuvent produire des miracles dans la guérison de la dépression, mais elle émet une réserve sérieuse dans leur administration sous forme de comprimés. Bien plus efficace est leur assimilation directement à partir de la nourriture, en respectant une diète adéquate.
Nous vous recommandons de consommer quotidiennement pour votre petit déjeuner le déjeuner Kolath, celui-ci étant riche en vitamines de type B.
Dans la « Mini encyclopédie de médecine naturiste roumaine », du  professeur yoga Gregorian Bivolaru, nous retrouvons les recommandations alimentaires suivantes qui appliquées dans la pratique ont donné des résultats merveilleux pour tous les patients : 
1. Les céréales : le blé 200 g par jour et le sarrasin 100 g par jour.
2. Les légumes : une à deux fois par jour, le poireau 100 g, céleri 100 g
3. Les fruits : des abricots, des noisettes, 100 g de noix, cassis 75 g, pollens apicoles 30 g par jour.
4.
La phytothérapie
 
En Occident la plante appelée «  Saint-Jean » à une très ancienne tradition d’utilisation en tant qu’anti dépressif, les recherches montrant qu’elle agit d’une manière similaire aux médicaments anti dépressifs MAO mais sans effets secondaires adverses.
La spécialiste en phytothérapie Low Dog recommande la teinture mère de Valériane 3 à 5 ml deux- trois fois par jour, en cas de manifestations névrotiques, irritabilité, agitation.
La Fleur de la Passion à un effet inhibiteur  similaire aux MAO, calmant le sentiment d’anxiété. Associé à la camomille, calme les manifestations nerveuses digestives.
Le café à base d’avoine, deux à trois tasses par jour, a un effet calmant du système nerveux, mais aussi de revigoration.
Le docteur Mars recommande la teinture mère de Gingko Biloba qui en pharmacie se trouve sous la forme du produit Tanakan – solution.
Dans notre flore européenne (nous « Mini encyclopédie de médecine naturiste roumaine »,, du professeur yoga Gregorian Bivolaru) les plantes les plus efficaces sont les suivantes : 
1. Calomfir – 100g 
2. Cerentel – 100g
3. Tout-guérir– 100g
4. mélisse officinale– 100g
5. Amarante– 100g
6. Rauwolfia– 100g
7. Hochets– 100g
8. Romarin– 100g
9. Sauge– 100g
10. Basilic– 100g
Les plantes seront finement moulues avec un moulin à café, seront mélangés dans les quantités données est administrées dans une cuiller à café (5g) quatre fois par jour de chaque mélange de plantes consécutivement. Le mélange sera assimilé sous la langue pendant 15 minutes ensuite seront avalées avec de l’eau minérale.
 
Nous pouvons aussi faire des bains de plantes aromatiques à l’aide de ces mélanges de plantes : 200 g de mélange en poudre, macéré pendant 24 heures dans 500 ml d’eau seront ajoutés dans l’eau chaude de la baignoire . Le docteur Mars suggère d’ajouter quelques gouttes d’essences volatiles de lavande ou/et de jasmin dans la baignoire chaude ensemble avec les plantes médicinales.
 
Techniques YOGA
 
Les exercices YOGA stimulent profondément la production d’endorphine et élève le niveau de la sérotonine dans le sang, ce qui explique l’état plaisamment euphorique qui apparaît à la fin d’une séance de gymnastique YOGA. Le psychiatre américain Mark Gold affirme : «  il est impossible de souffrir d’une dépression lorsque nous pratiquons le YOGA. » LE YOGA AIDE AU REGLAGE DU SYSTEME ENDOCRINIEN ET INDUIT AU MENTAL UN ETAT DE PAIX INTERIEURE. 
 
Le  professeur de yoga Barbara Kaplan de Oakland en Californie, montre que dans le cas de la dépression, il y a un blocage énergétique dans la  zone du cœur (ANAHATA CHAKRA), les personnes en question étant incapable à s’ouvrir affectivement. Elles présentent une position corporelle penchée vers l’avant, les épaules basses et la poitrine enfoncée qui maintient leur crise et aggravent leur état. (De telles observations sont confirmées aussi par la psychanalyse. Les personnes dépressives sont conscientes de cette crise affective, et ne pouvant pas la dépasser, souffrent à cause d’elle). Elle recommande les postures corporelles qui détendent la poitrine : ARDHA-CHANDRASANA (posture de la demi-lune), BHUJANGASANA (posture du Cobra), CHAKRASANA (le pont),  SHALABASANA (la posture de la sauterelle).
Koplan – thérapeute YOGA de la foundation Phoenix Rising, SUA – recommande les postures inverses : SARVANGASANA (posture de la chandelle), SHIRSHASANA (posture sur la tête), parce qu’à travers l’accumulation du sang au niveau de la tête il est réglé le sommeil ainsi que les processus cérébraux. Il attire toutefois l’attention sur le fait que ces exercices doivent être appris et pratiquées sous le conseil d’un professeur yoga autorisé. «  Le yoga élimine l’État d’apathie et le manque d’intérêt à travers les exercices spécifiques – postures ou ASANAS – qu’il met à disposition… Les exercices qui font ressortir la poitrine vers l’avant éveillent la capacité d’offrir ou de recevoir de l’amour. La posture du héros VIRASANA, ou la salutation au soleil (SURYA NAMASKARA) aide à l’élimination de la furie et à la conscientisation du pouvoir personnel ».
 
Des méthodes miraculeuses sans médicaments
 
Cheri Huber, auteur du livre « La dépression  vue comme une opportunité de la pratique spirituelle »recommande de se poser la question suivante pendant les états dépressifs : «  comment puis-je prendre soin de moi lorsque je ressens cela ? », et ensuite appliquer à nous-mêmes le même traitement qu’à la personne aimée. L’auteur suggère même de faire la fête en l’honneur de la dépression : «  Cuisez-vous un petit gâteau noir. N’ajoutez rien pour le faire grandir ou pour améliorer son goût. Peignez un tableau dépressif gigantesque et ténébreux. Vous verrez ainsi dans quel état négatif vous vous plaisez. Tous ces soucis qui vous semblent être des vrais murs dans la vie peuvent être en fait des invitations à l’auto dépassement ».
 
Le Dr Patrick Miller dans son «  livre de la foi pratique » recommande : « Retournez à la nature. Activer votre corps, de préférence à travers le jeu. Remplacer le sentiment de culpabilité et d’autres convictions négatives avec celui de confiance et d’humilité. Demandez de l’aide à Dieu. »
Le docteur Alexander Lawen met en évidence la libération de l’endorphine et des autres substances bénéfiques pour le cerveau pendant l’acte amoureux avec continence sexuelle, dans le cadre d’un couple plein d’amour. La médecine chinoise recommande elle aussi dans cette direction diverses postures sexuelle pour combattre la dépression, réalisées en couple, à des moments bien précisés par le médecin.
Tierona Low Dog indique les balades dans le jardin, la contemplation du coucher de soleil ou du  sourire de l’enfant. Le docteur Mars souligne l’importance de l’exposition du corps complètement nu à la lumière du soleil pour le maintien de l’état de bonheur. La lumière agit au niveau de la glande pinéale en stimulant la production de la mélatonine, une hormone qui règle le sommeil et la disposition intérieure. Pendant les longs mois d’hiver lorsque le soleil se montre peu, beaucoup de gens souffrent de dépression et de certaines dysfonctions affectives de saison – montre le docteur Mars, en suggérant l’exposition pendant 20 minutes par jour à l’air libre et le remplacement des ampoules à incandescence (qui émettent une lumière légèrement jaune) avec des ampoules qui émettent une lumière blanche (les ampoules halogènes).
N’oubliez pas la thérapie par le rire ! Acheter des livres d’humour, les revues humoristiques, des films vidéo. Renfermé dans la maison, regarder quelques bonnes comédies. Mettez en scène des situations comiques à vos amis et à vos camarades, réjouissez-vous et riez à haute voix.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.