PANCHA-KOSHA – les cinq corps de l’être humain

altSelon les enseignements de la tradition spirituelle orientale, l’être humain est doué de cinq enveloppes corporelles, nommées KOSHA-s, l’ensemble de ces enveloppes corporelles étant appelé de manière générique PANCHA-KOSHA. Littéralement, le mot sanskrit KOSHA signifie “enveloppe” ou “véhicule de la conscience”.

Les cinq enveloppes de l’être sont nommées:

1. ANNA-MAYA-KOSHA, l’enveloppe grossière ou, autrement dit, le corps physique,
2. PRANA-MAYA-KOSHA, l’enveloppe bio-énergétique ou corps pranique,
3. MANO-MAYA-KOSHA, l’enveloppe mentale ou corps mental,
4. VIJNANA-MAYA-KOSHA, l’enveloppe ou le corps de la connaissance supérieure,
5. ANANDA-MAYA-KOSHA, l’enveloppe la plus subtile, ou le corps qui permet l’expérimention l’état de béatitude.

Le mot sanskrit KOSHA désigne l’existence d’une réalité identique, analogiquement parlant, à des abat-jour qui couvrent la lumière d’une lampe. La tradition spirituelle orientale emploie souvent l’analogie suivante pour mieux suggérer la réalité de l’existence des cinq enveloppes (KOSHA) de l’être humain. Chaque être humain est décrit comme étant semblable, analogiquement parlant à une lampe, douée d’une ampoule autour de laquelle se trouvent cinq abat-jour superposés. Chacun de ces abat-jour a une couleur et une densité propre. Lorsque la lumière traverse ces abat-jours, sa couleur et son intensité initiale sont graduellement modifiées, et la lumière de la lampe est modulée de façon spécifique par chaque abat-jour. D’un autre côté, chacun de ces cinq abat-jours de la lampe lui confère la beauté qui lui est spécifique.alt

Par conséquent, en respectant cette analogie, on peut affirmer qu’en réalité, tous les êtres humains cachent la pure lumière spirituelle unique, qui est modulée par les cinq enveloppes (KOSHA), mais qui reste pour toujours la mystérieuse lumière divine spirituelle du Soi Suprême Immortel (ATMAN). La voie de la révélation du Soi Suprême Immortel (ATMAN) est une voie du mouvement progressif de la conscience individuelle vers l’intérieur, comme si l’on passait, analogiquement parlant,d’un abat-jour à l’autre, pour expérimenter finalement la pureté divine de la lumière qui se trouve pour toujours dans le centre éternel de notre être, le Soi Suprême (ATMAN). Le processus de la découverte de Soi permet en même temps l’éveil et la dynamisation harmonieuse des cinq couches ou corps subtils (KOSHA), et rend ainsi possible que l’état de pureté spirituelle anime graduellement notre individualité, à tous les niveaux de l’être.

L’illusion (MAYA) engendre continuellement la sensation d’appartenance. En réalité, tous les niveaux, toutes les couches ou les corps subtils (KOSHA-s) de la réalité spirituelle essentielle ne sont qu’apparentes, étant des manifestations de l’illusion cosmique (MAYA), bien qu’elles soient perçues comme très réelles lorsque nous entrons en interaction avec le monde extérieur. Malgré toutes ces apparences, nous sommes en essence la conscience pure, divine et éternelle. Celui-ci est un des principes fondamentaux de l’enseignement spirituel. Certains considèrent à tort l’illusion (MAYA) comme étant une irréalité et arrivent ainsi à une pratique intellectuelle stérile. En réalité, l’illusion (MAYA) est l’expression de la force créatrice universelle (SHAKTI). Nous pouvons donc expérimenter l’existence des cinq corps de l’être (KOSHA) autant depuis la perspective de la transcendance des limites qu’elles engendrent sur la conscience individuelle, que depuis la perspective de la manifestation pleine de beauté et d’harmonie de la lumière essentielle, unique, de la Conscience Absolue (Dieu) par chacune d’entre elles.

altNotre âme (JIVATMA) est en permanente interaction avec ces cinq corps (KOSHA) pour se manifester dans les divers plans de l’existence. Selon le KARMA accumulé, elle se “lie” à elles et est ainsi prise dans le cycle sans fin de la naissance, de la mort et de la renaissance (SAMSARA). Au fur et à mesure que les êtres évoluent du point de vue spirituel, en progressant graduellement vers l’état de libération spirituelle (MOKSHA), ils commencent à devenir de plus en plus conscients de l’existence des mondes subtils, par l’éveil des capacités spirituelles spéciales, appelées SIDDHI-s, comme la clairvoyance, la perception paranormale des états énergétiques vibratoires, la clairaudition, etc.

En parcourant les différentes existences successives, l’être renaît encore et encore aussi bien dans l’univers physique, que dans divers mondes subtils. Ces plans subtils astraux présentent divers niveaux de vibration qui correspondent aux divers niveaux de conscience que les êtres peuvent atteindre dans leur évolution spirituelle. Dans certains de ces mondes subtils il y a des êtres orientés en prépondérance vers la satisfaction de leurs propres plaisirs et désirs, tandis que dans d’autres dimensions subtiles vivent des êtres ayant une intense aspiration spirituelle, poursuivant constamment leur développement spirituel et contribuant ainsi au bénéfice spirituel de tous les êtres de la Manifestation.
 

Eléments concernant les corps subtils

Les véhicules de l’esprit spirituel immortel divin (ATMAN) qui, au cours de la manifestation et de la maturisation de l’être humain, rendent possible l’évolution spirituelle et, finalement, par la transcendance, conduisent à la suprême libération, sont les trois corps fondamentaux suivants:
le corps physique grossier (STHULA SHARIRA) ;
le corps astral ou subtil (LINGA SHARIRA ou SUKSHMA SHARIRA) ;
le corps causal (KARANA SHARIRA).
alt
Les trois corps fondamentaux (le corps physique, grossier, le corps astral, subtil, et le corps causal) contiennent les 5 enveloppes (KOSHA-s):

LE CORPS PHYSIQUE (grossier) (STHULA SHARIRA) contient ANNA-MAYA-KOSHA (KOSHA – enveloppe, ANNA – aliment, ANNAMAYA – des aliments (nourriture), l’enveloppe illusoire qui résulte des aliments ingérés et assimilés par l’homme.

LE CORPS ASTRAL (subtil) (SUKSHMA SHARIRA) contient 3 enveloppes:
PRANA-MAYA-KOSHA (l’envelopp étherique ou vitale),
MANO-MAYA-KOSHA (l’enveloppe émotionnelle) et
VIJNANA-MAYA-KOSHA (l’enveloppe intellectuelle ou de l’intelligence).

LE CORPS CAUSAL (KARANA SHARIRA) contient ANANDA-MAYA-KOSHA (l’enveloppe de la béatitude divine). ANANDAMAYA KOSHA est, dans l’être humain, en étroite liaison avec SAHASRARA. Le corps causal est comme un tissu et il est composé d’idées. L’être causal “VIT” et se déplace dans la sphère grandiose, extrêmement subtile et béatifique des idées pures. Le corps causal est le corps des causes ou des semences. Il s’appelle “corps causal” parce qu’il est toujours la cause du corps physique ou grossier et du corps subtil ou astral. Le corps subtil ou le corps astral et le corps causal sont permanents, ils existent et agissent ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.