La transfiguration

altChaque être humain est un univers complexe, avec des certains qualités qui sont éveillés et d’autres qui sont potentiellement latentes. La transfiguration est une attitude, un état d’ouverture d’âme qui nous permet de percevoir toujours chez les autres leurs qualités, soit qu’elles sont éveillées ou potentielles. Bien sur, cela est possible grâce à une certaine intuition et sensibilité. Mais si on arrive à percevoir le monde de cette manière transfiguratrice, tout au tour de nous devient beau, plein de charme et de mystère.

 Cette vision est aussi créatrice, parce que, lorsque nous percevons chez quelqu’un d’autre une qualité qui est potentielle, cette qualité elle peut s’éveiller dans son être grâce à notre transfiguration et elle s’éveille aussi dans notre être. Ils disent que «la beauté est dans les yeux de celui la qui regard», donc nous devenons «des créateurs des univers».

                Cette perception nourrit nos âmes et amène la vie dans nos relations car, en trouvant toujours quelque chose à admirer chez les autres, on peut être généreux en leur faisant des compliments qui mettent un souris sur leurs lèvres et qui font fleurir leurs cœurs.

                On peut y aller même plus loin dans ce processus de transfiguration, et on peut sacraliser notre vie en percevant les autres comme des manifestation divines, car en essence on est tous divin, on est crée «à l’image et selon la ressemblance de Dieu». Par exemple, dans notre relation de couple, on peut voir notre amoureuse comme la manifestation de La Mère Divine, ou Mahashakti ou notre amoureux comme la manifestation du Principe Unique masculin Shiva. Si nous abordons la fusionne amoureuse de cette manière, alors cela deviendra sacrée et même cosmique et c’est qu’est-ce qu’on appelle une fusionne amoureuse transfiguratrice tantrique, car, en fait, tantra commence ici. En tantra, nous ne faisons pas l’amour pour prendre du plaisir, mais pour cosmiser nos êtres, pour dépasser les limites humains habituelles et sans transfiguration, cela n’est pas possible. La transfiguration est, donc, une attitude profonde spirituelle, qui amène le sacré dans le profane.

Victor Hugo a écrit un très beau poème sur la transfiguration:

«L’homme est la plus élevée des créatures; la femme est le plus sublime des idéaux.

Dieu a fait pour l’homme un trône; pour la femme un autel. Le trône exalte; l’autel sanctifie.

L’homme est le cerveau, la femme le cœur. Le cerveau fabrique la lumière; le cœur produit l’Amour. La lumière féconde; l’Amour ressuscite.

L’homme est fort par la raison; la femme est invincible par les larmes. La raison convainc; les larmes émeuvent.

L’homme est capable de tous les héroïsmes; la femme de tous les martyres.

L’héroïsme ennoblit; le martyre sublime.

L’homme a la suprématie; la femme la préférence. La suprématie signifie la force; la préférence représente le droit.

L’homme est un génie, la femme un ange. Le génie est incommensurable; l’ange indéfinissable.

L’aspiration de l’homme, c’est la suprême gloire; l’aspiration de la femme, c’est l’extrême vertu. La gloire fait tout ce qui est grand; la vertu fait tout ce qui est divin.

altL’homme est un Code; la femme un Évangile. Le Code corrige; l’Évangile parfait.

L’homme pense; la femme songe. Penser, c’est avoir dans le crâne une larve; songer, c’est avoir sur le front une auréole.

L’homme est un océan; la femme est un lac. L’océan a la perle qui orne; le lac, la poésie qui éclaire.

L’homme est un aigle qui vole; la femme est le rossignol qui chante. Voler, c’est dominer l’espace; chanter, c’est conquérir l’Âme.

L’homme est un Temple; la femme est le Sanctuaire. Devant le Temple nous nous découvrons; devant le Sanctuaire nous nous agenouillons.

Enfin: l’homme est placé où finit la terre; la femme où commence le ciel».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.