La purification des NADIS conduit à l’obtention d’un état de santé parfaite

604b8b07ac2cdbfd02817df42e606baf

La physiologie subtile yogie nomme NADIS les canaux subtils à travers lesquels coule la force vitale subtile, le PRANA (pareil aux méridiens d’énergie connus dans la tradition chinoise). Les premières mentions de la notion de NADI sont apparues dans la période comprise entre le VIIè et le VIIIè siècles avant J.C. dans les anciennes Upanishad. Il y est dit que le cœur serait le siège de tous les 72.000 NADIS existant dans le corps. Plus tard, le concept de NADI réapparut au deuxième siècle après J.C., KSHURIKA UPANISHAD et HATHA YOGA PRADIPIKA mentionnant un total de 72.000 NADIS présents dans le corps subtil de l’homme, dont les plus importants sont l’IDA, PINGALA et SUSHUMNA NADI. D’autres textes disent qu’il y a 80.000, 200.000 et même 300.000 NADIS chez l’homme (SHIVA SAMHITA, TRISIKHI BRAHMANOPANISHAD, GORAKSHA PADDHATI).

Les NADIS sont des canaux énergétiques subtils qui correspondent dans une certaine mesure dans le corps physique auxartères, aux veines, aux nerfs etc. Plus ces canaux subtils sont purs et énergisés et capables de transmettre suffisamment d’énergie vitale, plus le corps est en bonne santé. Comme il existe une corrélation directe entre le corps physique et les corps subtils (énergétique et astral), à chaque partie du corps lui correspondent certaines zones des corps subtils.

Parmi tous les NADIS, 14 sont plus importants. Ce sont :

1. SUSHUMNA
2. IDA
3. PINGALA
4. GANDHARI
5. HASTAJIHVA
6. KUHU
7. SARASWATI
8. PUSHA
9. SANKHINI
10. PAYASVINI
11. VARUNI
12. ALAMBUSHA
13. VISHVODHARA
14. YASASVINI

Parmi tous ceux-ci SUSHUMNA, IDA et PINGALA sont les plus importants et SUSHUMNA est le NADI principal et tous les autres lui sont subordonnés.

SUSHUMNA NADI, le canal énergétique subtile central

SUSHUMNA NADI est le canal énergétique central qui s’étend du niveau de MULADHARA CHAKRA (plus précisément de KANDA) jusqu’au niveau de SAHASRARA. SUSHUMNA peut être visualisé comme étant le canal central de la moelle épinière.

Les textes traditionnels yogis affirment que SUSHUMNA a l’apparence du feu (AGNI) et contient en son sein un autre NADI appelé VAJRA NADI (ou VAJRINI NADI), qui est essentiellement solaire et brillant comme le Soleil (SURYA). A l’intérieur de ce NADI il y a un autre NADI appelé CHITRA (ou CHITRINI NADI) à travers lequel circule le nectar d’argent (CHANDRA) de couleur pâle et de nature sattvique.

A l’intérieur du CHITRA NADI se trouve un canal énergétique très fin appelé BRAHMA NADI par lequel passe KUNDALINI SHAKTI quand elle se réveille, traversant MULADHARA CHAKRA pour atteindre SAHASRARA. L’extrémité inférieure de CHITRA NADI est appelée BRAHMADVARA soit autrement dit « la porte de BRAHMA » dans laquelle réside KUNDALINI (le serpent enroulé trois fois et demi) qui passe par cette « ouverture » une fois qu’il est éveillé. CHITRA NADI est appelé aussi la Voie du Bonheur Suprême. De CHITRA NADI sont suspendus les NADIS du corps subtil par des « fils » fins comme un millième d’un cheveu.

IDA NADI et PINGALA NADI

D’un côté et de l’autre de SUSHUMNA NADI sont deux autres NADIS importants, IDA NADI – le canal subtil d’énergie lunaire et PINGALA NADI – le canal subtil d’énergie solaire. Traditionnellement, il est indiqué qu’ IDA NADI est également de la couleur pâle de la Lune (CHANDRA) et que PINGALA NADI est rouge comme le Soleil (SURYA).

IDA débute à gauche de SUSHUMNA, s’enroule autour de lui et se termine dans la narine gauche. PINGALA débute à sa droite et s’enroule tout comme IDA autour de SUSHUMNA, il s’arrête dans la narine droite. Cette image symbolique montre que les deux principaux NADIS polaires sont « raccordés » à chaque centre de force secret (CHAKRA).

Les trois NADIS se croisent premièrement en MULADHARA CHAKRA et ce point de jonction est appelé YUKTA TRIVENI ou le carrefour des trois « rivières » sacrées : Ganges (qui au plan symbolique correspond à IDA NADI), Yamuna (correspondant à PINGALA NADI) et SARASWATI (correspondant à SUSHUMNA NADI). La rencontre finale de ces NADIS est faite au niveau d’AJNA CHAKRA, puis ils se séparent les uns des autres, IDA NADI arrivant dans la narine gauche, PINGALA NADI dans la narine droite et SUSHUMNA NADI à SAHASRARA. Ce « nœud » final d’AJNA CHAKRA est appelé MUKTA TRIVENI.
index
Les NADIS dans le célèbre traité traditionnel HATHA-YOGA PRADIPIKA

Dans le célèbre traité YOGA SUTRA du sage Patanjali sont présentées les huit étapes ou branches du système ASHTANGA YOGA. Celles-ci sont basées sur le code éthique (YAMA) et le code moral (NIYAMA), pour continuer avec la pratique des ASANAS (postures corporelles) – la troisième « branche » dans le ASHTANGA YOGA. Ce n’est qu’ensuite que le yogi peut passer à la pratique des techniques de PRANAYAMA qui vise le contrôle de l’énergie grâce aux procédés de contrôle de la respiration. Le contrôle sur le souffle respiratoire va déterminer la stabilisation du mental et la purification du corps physique et des corps subtils.

Le mental, le souffle et le PRANA sont interconnectés. Dans HATHA YOGA PRADIPIKA, on affirme que si les NADIS sont impurs, le PRANA ne peut pas circuler à travers eux et on ne peut donc pas obtenir des résultats consistants dans la concentration mentale, des phases profondes étant impossibles à atteindre.
« Ce n’est que lorsque tous les NADIS sont entièrement purifiés que le yogi peut réussir à pratiquer avec succès PRANAYAMA. »
Il est reconnu qu’un conducteur vieux et usé va consommer plus d’énergie qu’un nouveau conducteur propre. De même, si les NADIS sont impurs, nous perdons plus d’énergie et notre effort sera beaucoup plus grand pour être en mesure de réaliser PRANAYAMA comme il faut.

Au cours de la pratique des techniques de PRANAYAMA, si le flux d’énergie vitale est acheminé par la canal subtil central, il va provoquer des processus énergétiques intenses au niveau des CHAKRAS et des centres nerveux du cerveau, ce qui au cours du temps détermine l’élévation du niveau de conscience. Ensuite le flux mental se stabilise et le mental entre dans un état sattvique méditatif. Cet état a de l’effet sur tout l’être : il va se refléter par exemple dans l’intention évidente de l’être de réaliser seulement de bonnes actions, de manifester spontanément des pensées nobles, il aura des préoccupations élevées ; sa personnalité même sera beaucoup plus harmonieuse et sera perçue par les autres comme « agréable ».

Mais attention, les textes traditionnels de YOGA nous avertissent sur l’importance de la concentration lorsque nous réalisons des techniques de PRANAYAMA. Ils vont même jusqu’à dire qu’une seule pensée impure qui se produit pendant l’exécution de techniques de PRANAYAMA va déclencher la perturbation de l’écoulement du flux d’énergie à travers le NADI central, conduisant à la perturbation des centres de force et à la perturbation de l’être entier. Si nous comprenons ce processus, nous nous rendons compte combien nous influençons de façon négative notre être par les pensées, les actes, les intentions négatives que nous manifestons et qui détermine à leur tour une respiration défectueuse, des blocages énergétiques dans les NADIS et des dysharmonies dans les centres de force (CHAKRAS).

chakra-nadi-yoga-svadiyaya

La purification des NADIS en effectuant des techniques de YOGA parcourt plusieurs phases : la première phase, le corps se réchauffe et commence même à transpirer, puis dans la seconde phase apparaissent des vibrations dans la colonne vertébrale ou même au niveau du corps entier, et dans la dernière étape l’énergie PRANIQUE vitale traverse SUSHUMNA NADI pour arriver à SAHASHRARA. Pour atteindre ce but, nous devons mettre en pratique des techniques de YOGA (ASANA et PRANAYAMA) avec attention, patience et persévérance, sans forcer notre structure physique et énergétique. Nous devons apprendre à connaître nos propres limites physiques et psychiques.

Imaginons les réactions si nous pratiquons une posture de YOGA difficile sans être suffisamment préparé. Les signes de la contrainte et de l’approche de la limite tolérable commenceront bientôt à se produire : sueurs, tremblements, respiration difficile, tension, lèvres serrées – ce sont tous des signes de conflit intérieur. Une tendance lutte contre l’autre. Une partie de nous veut s’arrêter, l’autre veut continuer. Ces signes montrent que nous avons exagéré et que nous ne pratiquons pas le YOGA dans son esprit approprié, avec patience, attention et même gentillesse envers notre propre être. En raison des informations superficielles sur le YOGA qui ont été publiées en Occident, de nombreux yogis qui n’ont pas la direction compétente d’un instructeur agréé exécutent les techniques de YOGA en tenant compte uniquement de leur réalisation physique, comme cela est décrit dans les livres de YOGA.

Sans une prise de conscience sur les flux d’énergie qui traversent le corps, sans une compréhension de la signification profonde des postures corporelles, des effets de nature physique, psychique et subtile de ces techniques, ils auront l’occasion de pratiquer seulement une forme sportive des ASANAS pleine de contraintes et de limites. Ainsi, les positions de YOGA ne seront que de simples exercices de gymnastique.

HATHA YOGA PRADIPIKA affirme : « Quand les NADIS sont purifiés apparaissent les signes de transformations sûres : le corps devient lumineux et brillant » et « En éliminant les impuretés, le yogi sera en mesure de facilement retenir son souffle pour une période de temps prolongée, le feu gastrique est activé, NADA (le son divin) est audible et le yogi va jouir d’une santé parfaite. » Il est bon de savoir que lorsque la respiration est superficielle et brève, l’air retenu dans les poumons ne circule pas et perd du PRANA.

Si les NADIS sont impurs, alors le flux du PRANA est gêné et le processus de la respiration est vite repris, l’expiration et l’inspiration sont de courte durée. Cela provoque une respiration qui manque de fraîcheur, telle une eau minérale qui a perdu l’acidité devient vieille. Certains yogis peuvent vivre pendant des jours avec une seule respiration, car le flux d’énergie vitale est dirigé vers le corps entier et le PRANA est maintenu pendant une longue période dans le corps. Il va alors absorber l’oxygène à travers les pores du corps et recevoir de l’énergie subtile directement de l’univers.

Deprecated: Function get_magic_quotes_gpc() is deprecated in /customers/7/1/1/yoga-integral.fr/httpd.www/wp-includes/formatting.php on line 4798

Les commentaires sont clos.