Cinq principes fondamentaux de vie spirituelle pour une nouvelle ère

principes-fondamentaux-de-vie-spirituelle-11. Dieu le Père est et reste, même lorsque pour le moment, on ne s’en rend pas compte de cela, le seul et l’unique Dieu de l’homme. La nature, dans le sein de laquelle l’Eternel Féminin (MAHASHAKTI) se manifeste, est Son temple. Au-delà des apparences, chaque action profondément bénéfique, divine, créatrice, peut être vue comme une sui generis liturgie lorsque notre point de vue est intense et profondément transfiguré. 

2. En réalité, les êtres humains ne sont pas égaux, mais chaque être humain devrait être ou devenir et ensuite rester complètement libre. Les gens sont identiques seulement en ce qui concerne la permanente présence dans leur univers intérieur de l’essence immortelle, qui est en réalité le Soi Suprême Immortel (ATMAN). 

Ni les races humaines qui existent sur cette planète ne sont pas égales, mais il est nécessaire d’avoir en vue que chaque race humaine doit être autonome. Au-delà des apparences, les sexes (l’homme et la femme) ne sont pas égaux, mais cependant aucun d’entre eux ne devrait chercher à dominer ou subjuguer l’autre.
 
3. Mais lorsque, pour le moment, il ne se rend pas compte, en réalité chaque être humain doit tout à Dieu le Père, sans arrêt, mais à travers les efforts soutenus et adéquats qu’il peut déposer, il devient possible qu’il se transforme et éveille les potentialités fabuleuses qui existent dans son univers intérieur. Cependant, ainsi il devient possible que chaque être humain dépasse presque toutes les limites qu’il a.
 
Chaque être humain doit presque toujours aux êtres humains une probité (honnêteté, intégrité) totale et exemplaire. Tous les autres doivent à l’être humain en partie seulement le respect de sa liberté et de son amour que chaque être humain doit être libre de manifester, en étroite liaison avec certaines affinités électives et certaines manifestations spontanées, bénéfiques qui apparaissent dans son univers intime.
 
4. A chaque fois, sans aucune exception, chaque être humain reçoit ce qu’il demande, en étroite liaison avec les efforts et les aspirations qu’il manifeste. En sachant cela, il ne faut jamais perdre de vue que tant durant le processus de transformation intérieure, que dans le cadre du processus de connaissance de soi, chacun agit pour soi.
 
Au-delà des apparences, chacun a seulement ce qu’il mérite et à chaque être humain on lui offre seulement en étroite liaison avec ses talents, ses qualités et ses vertus. En comprenant comme il faut cet aspect, chaque être humain doit réaliser des efforts soutenus et adéquats pour éveiller et dynamiser au maximum les qualités et les talents qu’il possède dans cette incarnation. En même temps, chaque être humain doit réaliser des efforts attentifs, systématiques et persévérants pour réaliser dans des meilleures conditions sa destinée dans cette vie.
 
Au-delà des apparences, chaque être humai manifeste des intentions et réalise des choix en étroite liaison avec son degré de transformation intérieure, avec le niveau d’intelligence qu’il a atteint et ses goûts. En sachant cela, il devient possible d’avoir l’intuition et la compréhension du fait pourquoi chaque être humain agit pour soi (comme il le fait le plus souvent), poursuivant les intérêts et les buts qu’il s’est proposé (comme on peut l’observer presque partout dans le cas de la majorité des êtres humains).principes-fondamentaux-de-vie-spirituelle_2.jpg
 
5. Il existe une règle d’or fondamentale qui dit ainsi: „Ce que tu n’aimes pas, ne fait pas à l’autre“. Une deuxième règle d’or, moins connue est: „S’il est nécessaire, il faut réaliser des efforts adéquats et soutenus pour que rien de ce qui est bon, beau, divin et vrai ne nous soit jamais interdit“.
La vocation, ensemble avec la poursuite attentive et soutenue de l’accomplissement de notre destinée, doit être et rester le notre premier devoir et notre premier droit. Il est, aussi, essentiel, d’avoir en vue que toutes les aptitudes bénéfiques, tous les appels divins, toutes les inclinaisons merveilleuses, toutes les dotations créatrices, toutes les tendances divinement intégrées, toutes les prédispositions bénéfiques, divines, tous les talents et, généralement parlant, la vocation que nous ressentons, doivent être attentivement découverts, conscientisés et ensuite éveillés au maximum, pour devenir ainsi, tant pour nous-mêmes, que pour les autres êtres humains, des véritables trésors et des modèles vivants authentiques.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.